CC du Champsaur
banniere
 

L'association Vivian Maier et le Champsaur

Suite à la découverte de l'immense oeuvre posthume de Vivian Maier "street photograph", l'association "Vivian Maier et le Champsaur" a vu le jour à Saint-Julien en Champsaur, sous l'impulsion de la commune.

Elle a pour objet de valoriser ce patrimoine, en organisant des expositions, concours photo, brocante de matériel photo. A travers l’histoire de cette artiste, l’association part à la recherche de la mémoire des Champsaurins et de leurs descendants américains pour raconter la « petite histoire » de ces hommes et femmes qui ont traversé l’océan dès 1850. Pour ce travail d’écriture, Jean-Pierre Eyraud (auteur de "l’émigration des Champsaurins en Amérique") a proposé sa coopération.


C'est dans ce cadre de valorisation de la mémoire des Champsaurins partis aux Etats Unis, que l'écomusée de Pisançon a accueilli l'exposition de photo pendant l'été 2012.

L'Association Vivian Maier et le Champsaur

Le Président d’honneur : John Maloof. Venu à Saint Julien en Champsaur pour la première exposition en compagnie de sa collaboratrice, Constance De Margerie (photo).

Composition du bureau de l'association : Présidente: Francoise PERRON ; Vice-Président: Daniel ARNAUD ; Trésorier: Pierre GUYOT ; Trésorier-Adjoint: Rosette JAUSSAUD ; Secrétaire: Stéphane BERNARD ; Secrétaire-Adjoint: Marie-Hélène ARNAUD

Les Actions en cours

Chaque année, une ou deux expositions sont organisées à la salle communale de Saint-Julien en Champsaur. Les œuvres de Vivian Maier sont aussi mises à disposition de centres culturels, Bibliothèque de Gap en août 2011, de la Ferme de l’Histoire à Pisançon durant l’été 2012. Un concours et une brocante photo ont été organisés en août 2012 grâce à la compétence d’Alain ROBERT, animateur de club photo.

Mail : vivianmaieretlechampsaur@gmail.com 

Site web : http://www.association-vivian-maier-et-le-champsaur.fr/

John Maloof à Saint-Julien en Champsaur

 

L'histoire de Vivian Maier :

Vivian Maier, née le 02 février 1926 à New-York, se passionne très tôt pour la photographie. Venant régulièrement à Saint-Julien en Champsaur, berceau de sa famille maternelle, elle sillone le Champsaur en vélo, appareil photographique en bandoulière pour saisir le quotidien des Champsaurins. Vivant aux Etats-Unis, elle arpente les rues de Chicago et multiplie les prises de vue, saisissant les instants de vie des américains de souche et des migrants de la ville. Passionnée par son objectif, par le spectacle de la rue, elle laisse ses négatifs dormir dans des cartons. La vieillesse la voit aux prises avec des difficultés financières importantes. Elle ne peut plus payer le garde-meuble où sont entassés ses biens, une vente aux enchères a lieu. Des caisses de pellicules photos sont exposées. John MALOOF se porte acquéreur d’un lot. Il découvre la qualité des clichés, part à la recherche de celle qui en est l’auteur, de celle qui est artiste méconnue. Elle ne le saura pas. Elle disparaît le 21 avril 2009, quelques jours avant que John MALOOF ne découvre son dernier logis. C’est le début d’une reconnaissance internationale !

Les pellicules reprennent vie, les visages des Champsaurins et les paysages se dévoilent. John Maloof offre à la commune de Saint-Julien en Champsaur cinquante de ses clichés.

                                        ©Vivian Maier, autoportrait.